Comment maîtriser le budget d’un animal de compagnie?

Aujourd’hui, c’est Pierre Brunette, du blog https://optimiser-son-argent-pour-gagner-plus.com qui vous donne de précieux conseils pour gérer au mieux le budget d’un animal de compagnie. Son regard affuté sur le sujet ainsi que son expérience personnelle vous donneront matière à réfléchir.

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

Avant de commencer, je remercie Françoise d’avoir accepté un article invité de ma part. Françoise m’a proposé d’écrire un article sur un de ses trois blogs. C’est tout naturellement que j’ai choisi “Animal mon compagnon”. J’adore les animaux et je suis l’heureux propriétaire d’une Jack Russel qui va bientôt avoir 11 ans. Je m’appelle Pierre du blog https://optimiser-son-argent-pour-gagner-plus.com/ et je vous souhaite une lecture instructive et agréable.

On ne présente plus tous les bienfaits d’avoir un animal de compagnie. C’est un anti-dépresseur par excellence, un véritable donneur de bonheur, un développeur de lien social et ils nous aident à garder la ligne. Les propriétaires de chiens marchent beaucoup plus que ceux qui n’en n’ont pas. Bref des avantages énormes. Par contre l’envers du décor est qu’un animal coûte cher à entretenir.

Néanmoins, il existe des règles d’or pour ne pas voir s’envoler le budget de son quatre pattes. Nous allons voir dans cet article comment maîtriser au mieux les dépenses d’un animal.

1) Le coût “d’acquisition”

Il existe deux manières d’acquérir un animal : l’acheter ou l’adopter.

1.1) L’achat

 

En optant pour cette option, l’énorme avantage est que vous aurez un animal encore bébé. Passez la période de sevrage, il pourra faire enfin partie de votre famille. Tel un enfant, vous pourrez tout lui apprendre et le voir grandir.

Le prix d’achat dépend de l’animal mais également de la race. Il faut compter entre plusieurs centaines d’euros à quelques milliers d’euros.

Pour l’anecdote, les prix s’envolent littéralement pour quelques espèces rares. J’ai trouvé ces deux informations sur internet:

Voici le chat le plus cher du monde. C’est un Ashera, il est beaucoup plus grand qu’un chat “classique” et il ressemble a un léopard. Son prix est en moyenne de 20 000 €. Le record de ce spécimen a atteint 111 000 €. https://lemagduchat.ouest-france.fr/dossier-92-chat-ashera.html

En ce qui concerne son homologue canin. Voici le chien le plus cher du monde. C’est un Dogue Tibétain. En Chine, en 2014, un spécimen a été acheté pour un montant astronomique de 1,4 millions d’euros https://www.francetvinfo.fr/monde/asie/pourquoi-de-riches-chinois-sont-prets-a-payer-plus-d-un-million-d-euro-pour-ce-chien_556241.html

Lorsque votre choix sera fait, sur l’animal que vous souhaitez avoir ainsi que de sa race, il sera temps de chercher un éleveur. Evitez s’il vous plaît les animaleries et les élevages qui font toutes les races. Bien souvent, malheureusement les animaux ne sont pas très bien traités (et c’est le moins que l’on puisse dire). D’autres élevages font aussi du trafic d’animaux avec les pays de l’Est.

Ils font reproduire les animaux dans ces pays, paient trois fois rien aux fermiers et ils rapatrient les animaux dans de mauvaises conditions. Alors qu’ils sont à peine sevrés et des fois même pas ! Ayez toujours cela en tête, pour faire le bon choix.

Enfin, pour vous éviter ce genre de déconvenue, regardez sur internet, comparez bien sûr les prix et le plus important, renseignez-vous sur l’élevage ! Au moindre doute, n’y allez pas. Et j’insiste sur le fait de ne pas y aller. Car en voyant ces petites bêtes, vous finirez pas craquer. On dit souvent: “ce n’est pas nous qui choisissons les animaux, ce sont eux qui nous choisissent”

Internet est une vraie mine d’or. Il est très facile de trouver les “bonnes adresses”. Regardez les forums, les gens commentent et donnent leur avis. Si vous avez besoin de faire 200 – 300 km pour aller acheter votre animal dans un bon élevage, allez-y!

1.2) L’adoption

 

Si vous voulez faire une bonne action et avoir un animal à moindre frais, allez dans un refuge SPA. De nombreux chiens, chats et même des NAC (nouveaux animaux de compagnie), vous attendent. En plus bien souvent, ces animaux sont beaucoup plus proches de leur maître(sse). Ils ont été abandonnés et vous êtes leur bonne étoile, leur sauveur. Du coup, ils vous le rendront bien!

Pour adopter, c’est très simple. Il faudra remplir une fiche de renseignements et vous n’aurez besoin que de votre carte d’identité, d’un justificatif de domicile et éventuellement d’un justificatif de revenu. Dans le but de vérifier que vous avez assez d’argent pour bien s’occuper de l’animal.

Niveau tarif: Comptez 150 € pour l’adoption d’un chat et de 250 à 300 € pour un chien.

Sachez également que les Français adorent les animaux de compagnie. D’après une enquête de la fédération des fabricants d’aliments préparés pour chiens, chats, oiseaux et autres animaux familiers, il y a actuellement dans les foyers 13,5 millions de chats et 7,3 millions de chiens.

2) Les frais de vétérinaire

 

Ces frais peuvent vraiment exploser et vous faire passer dans le rouge à la fin du mois.

Quand votre animal est en pleine santé, il n’y a aucun souci. Vous allez une fois par an voir le vétérinaire. Pour la “visite de contrôle” et pour faire le rappel des vaccins. Comptez entre 70 et 140 €.

Cependant, si votre animal a le moindre ennui de santé, développe une maladie, a un accident ou se blesse, les frais de vétérinaire pourront être rapidement très importants et atteindre la barre du millier d’euros.

Pour maîtriser ces coûts, une seule méthode, prenez une mutuelle spéciale pour votre animal.

C’est exactement le même principe que pour les humains. Pour faire votre choix, regardez les tarifs, vérifiez les délais de carence et les montants de remboursement. C’est vraiment une dépense nécessaire ! En France, tout doucement, ça commence à venir à l’idée des propriétaire d’assurer leur animal. Mais il n’y a seulement que 7 % des foyers qui l’ont réellement mis en place. Alors qu’en Angleterre le pourcentage grimpe à 40 % et en Suède ce taux monte à 80 %.

Vous n’êtes pas encore convaincu ? C’est tout à fait normal, j’étais dans le même état d’esprit. Néanmoins, laissez-moi vous raconter mon histoire.

Il y a 11 ans, avec mon épouse nous avons décidé d’acheter notre petite Jack Russel. 6 mois après, nous devons aller voir le vétérinaire car elle faisait un début de grossesse nerveuse. Résultat de la consultation, d’une piqûre et des cachets à prendre 145 €. Grâce à ce traitement, elle est soignée. Puis quelques mois plus tard, rebelote, mêmes symptômes avec du lait qui sortait de ses mamelles. Retour au vétérinaire avec le traitement identique (encore 145 €) et cette fois-ci il nous dit qu’il faut la stériliser pour lui éviter de graves complications. Nous décidons donc de la faire stériliser. A partir de ce moment, les frais augmentent bien 290 €.

3 ans après, c’est le drame. Elle se blesse en faisant un mauvais mouvement. Et elle se luxe la rotule. C’ est un problème important, puisque cela entraîne une boiterie car lorsque les chiens sont atteints de ce problème, la rotule sort de la trochlée fémorale. Le membre reste alors en flexion et le chien ne peut plus poser la patte. Nous avons dû l’opérer dans une clinique vétérinaire spécialisée et cette opération nous a coûté 1 200 €.

Tout cela, pour vous dire que si nous avions à l’époque pris une mutuelle, nous aurions eu ces frais de remboursés ! Heureusement que nous avions de l’argent de côté pour la soigner. Le pire serait de renoncer à soigner son animal faute de moyens.

Pour conclure sur le budget soins, aux frais de vétérinaire, il faudra rajouter l’achat du vermifuge ainsi que les pipettes anti-puces et antiparasitaires (traitement à faire plusieurs fois par an).

3) Le budget nourriture

 

Attention les animaux de compagnies mangent tous les jours !

Blague à part, ce budget n’est pas à prendre à la légère. Vous devez acheter leur nourriture de la même façon que vous achetez vos propres courses, c’est à dire avec la même rigueur.

Si vous voulez de très bons conseils, je vous conseille de lire cet article: https://optimiser-son-argent-pour-gagner-plus.com/maitriser-son-budget-courses/

Voici donc les étapes pour économiser:

  1. Trouver le bon commerce: regardez sur internet, allez directement en boutique et comparez les prix.
  2. Quand le magasin est trouvé. S’il propose une carte de fidélité, prenez-la, et utilisez-la à chaque fois que vous achetez quelque chose. Généralement au bout de 10 achats vous avez un bon de réduction ou un paquet offert. (Sur plusieurs années, ça peut faire un bon montant d’économisé.)
  3. Nos amies les bêtes peuvent être compliquées en matière de nourriture. S’il vous prend l’envie de faire tester un nouveau repas à votre chien ou à votre chat, n’achetez pas directement 40 pâtées et 15 paquets de croquettes. Prenez-en un peu pour lui faire goûter et s’il aime vous pourrez en acheter plus. Il serait dommage d’une part de gaspiller de la nourriture et d’autre part de perdre de l’argent.
  4. Nous sommes submergés par les publicités, cependant soyez à l’écoute de bonnes opportunités. Si vous entendez qu’un magasin offre 50 % de réduction sur la nourriture pour animaux. Il peut être intéressant pour vous d’aller faire un tour.

 

J’espère que cet article, vous aura plu. N’hésitez pas à dire à Françoise dans les commentaires si vous avez aimé cet article “inédit” et à le partager sur tous les réseaux sociaux.

En tout cas pour moi, ce fut un véritable plaisir. Si vous souhaitez avoir d’autres conseils pour mieux gérer vos finances personnelles. Cliquez ici !

Prenez bien soin de vos animaux et à bientôt

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

3 thoughts on “Comment maîtriser le budget d’un animal de compagnie?

  1. Merci Pierre pour cet article documenté et précis.
    J’ai personnellement choisi d’ouvrir un livret type livret A pour mes animaux, sur lequel je verse mensuellement une somme. Que penses-tu de cette initiative ? Je pense que ce qui m’a guidé était l’idée que l’argent versé à une assurance était peut-être définitivement perdu.
    1. Bonjour Françoise,Excellente initiative. C’est ce que j’appelle l’épargne de précaution . Grâce à celle-ci tu mets tes animaux en sécurité. Bravo!En effet, au moindre problème de santé, tu n’as pas à te poser trop de questions et tu les amènes se faire soigner au vétérinaire.Par ailleurs, même en prenant une mutuelle il faut également avoir de l’argent de côté au cas où la mutuelle ne prendrait pas en charge tous les frais.A bientôt 🙂

  2. Pour adopter à la spa (ou ailleurs, la spa n’ayant pas le monopole des refuges !), ce n’est pas toujours si simple… Le personnel peut demander à voir votre lieu de vie, à questionner un peu trop vos choix ou être trop intrusif. C’est arrivé à des amis : ils voulaient adopter un chien et on leur a clairement dit : non, celui-là on le réserve pour d’autres personnes chez qui il sera mieux que chez vous. Amis du tact, bonjour…Après, je peux comprendre qu’étant des gens au contact de toutes sortes d’histoires scabreuses, les personnels des refuges deviennent de plus en plus dur avec les humains. Mais on n’est pas tous à ranger dans le même sac !Et pour ce qui est des frais alimentaires : toujours penser qu’il vaut mieux investir dans une bonne alimentation plutôt que dans le véto… (au sens où une bonne alimentation évite les problèmes à long terme !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.