Accueillir des poules chez soi – le poulailler

C’est le printemps et cela nous démange le bout des doigts : on a envie d’être en forme avec toute cette nouvelle vie qui se développe autour de nous. Manger  sainement et hop, un potager ! et hop, un poulailler pour avoir de bons œufs frais ! Et puis, ça doit être sympa d’avoir des poulettes. Ca a un parfum d’enfance et de campagne.

Mais avant d’accueillir des poulettes à la maison, il faut avoir bien préparé leur arrivée. Aujourd’hui, nous nous intéresserons à leur habitat : le poulailler.

 

Panier d'oeufs

 

La maison des poules

 

Le poulailler , c’est vraiment la maison des poules. C’est là qu’elles dorment, c’est là qu’elles pondent très souvent.

Un poulailler doit convenir au nombre de poules que l’on doit accueillir.  Il n’a pas besoin d’être immense puisqu’il n’est concerné que par le coucher et la ponte.

Il doit mettre les poules à l’abri de l’humidité et des courants d’air.

Tout bâtiment peut servir de poulailler. Si vous habitez un corps de ferme et avez d’anciennes dépendances, il est facile d’aménager un coin en poulailler.

On a même vu des poulaillers installés dans de vieilles voitures ou camionnettes !

Vous pouvez acquérir un de ces poulaillers de bois que l’on trouve à présent partout. Leurs prix sont extrêmement variables et ont généralement un rapport avec la qualité de l’article. Beaucoup sont fabriqués en Chine. La qualité et l’épaisseur du bois sont à vérifier. Il existe certains poulaillers fabriqués en France de prix plus conséquents mais de facture plus solide avec de meilleurs matériaux.

 

Poulailler de bois gris

 

Tous ces poulaillers sont ravissants, à l’image de maisonnettes que l’on a envie de fleurir (abstenez-vous ! vos poulettes auront vite fait un sort aux fleurs !).

Je possède plusieurs exemplaires de ces poulaillers chinois. Du simple cube nichoir au poulailler pour 12  poules dont la volière a été emportée par un coup de vent. Ils me rendent bien des services à la belle saison, me permettant d’isoler des poules qui couvent ou de petites familles de poussins. Par contre ce sont des couloirs à courants d’air, l’hiver venu, et il faut très vite en surveiller l’étanchéité. De plus, ils ne sont pas toujours pratiques à nettoyer.

On peut enfin décider de construire soi-même le poulailler. En bois ou en dur. C’est bien d’avoir un peu d’expérience pour cette solution : On sait mieux quel plan adopter, comment l’organiser…

J’ai opté, après toutes mes déconvenues avec les petits poulaillers en bois, pour une construction en dur, avec une base en parpaings et une partie supérieure en ossature bois et planches. Une structure de 12 m2 et deux mètres de haut. Actuellement, 16 poules y vivent. Le bâtiment pourrait accueillir bien plus de pensionnaires, bien sûr, mais il ne faut pas imaginer que les poules vont gentiment aller se garer les unes le long des autres sans faire d’histoires. C’est compliqué, un coucher de poules. Il faut de la place pour que l’espace de confort entre elles soit respecté. Tout une partie du poulailler est consacré au stockage, de grain et de litière. Une telle structure ne met pas à l’abri des infestations de poux rouges.

Le poulailler est presque terminé.
Mon poulailler en construction.

Organiser l’intérieur

 

Un poulailler doit permettre aux poules de dormir et de pondre.

Il faut donc installer des perchoirs et permettre aux poules qui le désirent de trouver un coin douillet où dormir à plat.

Les perchoirs ne doivent surtout pas être trop étroits. L’idéal est que leur largeur mesure deux tiers de la longueur de leur patte.

Inutile de préciser que les perchoirs des petits poulaillers de bois sont trop étroits et conviennent surtout aux poules naines. Une de mes poulettes brahma en a fait la mauvaise expérience. Pendant de nombreuses semaines, elle a fortement boité sans que rien n’apparaisse sur son pied ni sa patte. Tout est rentré dans l’ordre quand elle a déménagé de son petit poulailler de bois vers le grand poulailler où se trouvaient deux largeurs de perchoir, de 5 centimètres et demi et de sept centimètres. La boiterie a tout de suite cessé.

Le tasseau à section rectangulaire est le plus adapté mais il faut bien raboter les angles pour ne pas blesser le pied. Evitez le bâton rond de type manche à balai qui entraîne des contractures de l’appareil locomoteur, et plus encore la barre de fer..

Si vous voulez éviter les querelles de hiérarchie, mettez tous vos perchoirs à la même hauteur sinon vous verrez des disputes sans fin pour déterminer qui aura le droit de dormir sur le plus haut.

Les pondoirs doivent être des lieux un peu sombres, un peu confinés et douillets. La poule doit se sentir en sécurité dans tout le poulailler, encore plus dans le pondoir. Vous pouvez en prévoir autant que vous voulez, vos poules auront envie de pondre dans le même ! J’ai vu jusqu’à trois poules l’une sur l’autre pour pondre au même endroit. On considère généralement qu’il faut un pondoir pour trois poules.

La litière doit absorber l’humidité. Si vos poules dorment à plat, elle est nettoyée quotidiennement. Pour ce qui est du nettoyage, tout dépend du contact qu’en auront les poules. Personnellement, je change la litière sous les perchoirs toutes les semaines. Personnellement, j’utilise des copeaux de bois ou de la paille de chanvre ou de lin. Ces trois matières absorbent bien l’humidité.

 

Intérieur de mon poulailler

 

Situation du poulailler

 

Le poulailler doit tourner le dos  aux vents dominants. Tout dépend de là où vous vous trouvez sur la planète. Chez moi, le poulailler tourne le dos au nord et à l’ouest. Sa fenêtre et sa trappe sont ouvertes sur l’est, sa porte fait face au sud.

Les poules supportent bien mieux le froid que la chaleur. Néanmoins, j’ai mis un radiateur pour les rares nuits d’hiver où les températures descendraient très bas. Pas sûr que cela soit nécessaire. En deux hivers, il a tourné trois nuits.

Par contre, été comme hiver, les poules ont besoin d’un poulailler bien ventilé, bien aéré mais sans courant d’air. Pour l’été, l’idéal est que le poulailler soit installé sous un arbre à feuilles caduques qui assure un bon ombrage.

La fenêtre de mon poulailler est grillagée et j’ai installé pour les périodes de fortes chaleurs une porte à moitié grillagée également afin de créer une circulation d’air les nuits de canicule. J’ai planté un albizia pour créer un ombrage mais il est pour le moment trop petit pour remplir son office. J’espère qu’il grandira vite !

 

Fleurs d'albizia

Sécurité du poulailler

 

La nuit, votre poulailler doit être parfaitement sécurisé. Aucun prédateur ne doit  y pénétrer.

Les portes doivent être fermées quand la dernière poule s’est installée pour la nuit. En général, elles ne tardent pas trop quand arrive le soir. Ainsi le renard ou un chien errant ne peuvent y entrer. Attention aux fouines ou aux belettes qui peuvent se glisser par de petites ouvertures. Bouchez bien tous les trous, vérifiez les bas de porte.

J’ai fait l’acquisition d’un portier électronique et j’en suis ravie. Je ne suis plus obligée de demander à mes voisins de venir fermer le poulailler lorsque je rentre après la tombée de la nuit. Une fois bien réglé, cet appareil est très rassurant.

Le sol ne doit laisser passer ni rat ni souris.  Si vous entreposez du grain dans le poulailler, placez-le dans des fûts étanches, videz les mangeoires afin de ne pas attirer les rongeurs. Là encore, vous serez surpris de voir par où les souris arrivent à passer.

Le sol de mon poulailler est une dalle de béton. Si vous optez pour la terre battue, n’hésitez pas à poser un grillage sous la couche de terre, cela évitera les intrusions de rats qui peuvent s’attaquer aux poussins ou aux poules en état de faiblesse.

 

fox-2514542__340

 

Voilà ! Vous savez presque tout sur ce qui est essentiel pour proposer un poulailler sain et sûr à vos poules !

 

Et vous ? Comment est organisé votre poulailler ?

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 thoughts on “Accueillir des poules chez soi – le poulailler

  1. Merci pour tous ces conseils avisés . Mon jardin est trop petit pour accueillir des poules mais c’est un animal qui me semble bien sympathique . Bonne journée .

    1. Ce sont des animaux adorables, dont la réputation de bêtise est totalement erronée. Il est bien dommage que vous ne puissiez en avoir chez vous. Trente mètres carrés sont suffisants pour deux poules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.